Un mot de l'auteur

 

Ami.e.s lecteurs lectrices,

Je possède sans nul doute les défauts des écrivains.

La paresse d’abord. C’est seulement après avoir reçu quelques prix dans des concours de nouvelles que j’ai entrepris la rude tâche d’écrire plus d’une dizaine de pages. Comme mon héros, j’ai du me botter les fesses afin de combattre une certaine tendance à la nonchalance et à la rêverie.

Autre travers : la mégalomanie. Non contente d’envisager un premier livre, je l’ai écrit avec l’ambition d’en réaliser un second qui serait la suite du premier. J’ai moins de prétention que Balzac avec la Condition humaine ou Zola avec les Rougon-Macquart (plus de vingt volumes), mais on peut légitimement me taxer d’une légère boursouflure au niveau de l’ego.

Cela dit, la contemplation au coin du feu*, vautrée dans un fauteuil, des charentaises au pied, est, en principe, propice au travail de l’imagination. Et quand cette aptitude s’accompagne d’une certaine ambition, on peut envisager d’écrire. Cela s’appelle reconnaitre les qualités de ses défauts.

Après, il s’agit de savoir si je possède les vertus d’un auteur. J’ai fait ma part. Aux lecteurs d’en juger.

A vous, de jouer !

Rendez-vous sur les autres pages de ce site. Merci de votre visite et de votre contact.

*ça c’est de la poésie, je ne dispose pas d’une cheminée…

 

 

 

© 2015 par Liam Esper. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now